PolitiqueFact Checks

La délégation du Rwanda a-t-elle été chassée lors du sommet des BRICS ?

Une vidéo vue plus de 670 000 fois sur Facebook prétend montrer comment la délégation du Rwanda aurait été chassée du sommet des Brics qui a eu lieu entre le 22 et le 24 août dernier. Les images viennent en réalité du Kenya et montrent les avocats d’une politicienne chassée de l’Assemblée du comté de Kitui, à l’est de la capitale Nairobi, en juin 2020.

Une vidéo est présentée comme l'expulsion de la délégation rwandaise du sommet des Brics en 2023. Les images viennent pourtant du Kenya.
Une vidéo est présentée comme l’expulsion de la délégation rwandaise du sommet des Brics en 2023. Les images viennent pourtant du Kenya. © Observateurs 

La vérification en bref : 

 

  • La délégation du Rwanda aurait été éconduite du sommet des Brics selon une vidéo partagée plus de 1 500 fois par un compte congolais, et montrant trois personnes poussées à l’extérieur d’une cour
  • Des indices visuels permettent de prouver que la vidéo a été filmée au Kenya dans l’enceinte de l’Assemblée du comté de Kitui
  • Les trois hommes expulsés sont les avocats de la gouverneure de Kitui, Charity Ngilu, qui faisait l’objet d’une motion de destitution en juin 2020

 

Le détail de la vérification

“La délégation rwandaise est chassée au sommet des Brics” s’amuse un utilisateur de Facebook dans une publication vue plus de 670 000 fois depuis le 26 août. Dans la vidéo, on voit trois personnes poussées en dehors d’une cour, et forcées à rester derrière un portail qui leur est refermé au nez.

Selon cet utilisateur, les représentants du Rwanda auraient été expulsés du forum manu militari. D’autres utilisateurs partageant cette vidéo, principalement des Congolais, ajoutent par exemple que “ces images témoignent de la gravité de la condamnation qui pèsent sur les Rwandais”. Ils font ainsi référence aux accusations de soutien du Rwanda à la rébellion du M23 active dans l’est de la République démocratique du Congo.

Capture d'écran d'une publication diffusant cette vidéo prétendant montrer des représentants rwandais chassés des Brics.
Capture d’écran d’une publication diffusant cette vidéo prétendant montrer des représentants rwandais chassés des Brics. © Facebook / Congolais Eclairé

Premier élément douteux : le Rwanda a effectivement participé à la réunion des Brics, mais selon la presse rwandaise, seul le secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Cher Manasseh, s’est rendu en Afrique du Sud. Voir trois personnes se faire éconduire dans la vidéo est donc plutôt étrange.

Une vidéo prise au Kenya en 2020

Une recherche de la vidéo avec l’outil InVid Weverify (voir ici comment procéder) permet de la retrouver dans des publications datant du 29 juin 2020 sur des pages Facebook de média du Kenya comme ici, où la légende indique “à Kitui les avocats de la gouverneure Charity Ngilu ont été expulsés de force de l’Assemblée du comté de Kitui”.

Plusieurs indices visuels, visibles dans cette nouvelle vidéo, attestent d’une scène qui a bien eu lieu au Kenya : une pancarte, sur laquelle il est possible de lire “Netasam Events”, une société événementielle basée à Nairobi. Mais aussi la physionomie des lieux, qui correspond bien à l’Assemblée du comté de Kitui, comme visible ici sur Google street view.

Dans la vidéo de meilleure qualité publiée en 2020, on peut voir une pancarte devant le portail, installée par Netasam Events, une société événementielle basée au Kenya.
Dans la vidéo de meilleure qualité publiée en 2020, on peut voir une pancarte devant le portail, installée par Netasam Events, une société événementielle basée au Kenya. © Observateurs
À gauche, capture d’écran de la vidéo montrant la physionomie des lieux. À droite, capture d’écran de Google Street View où on reconnaît l’entrée du bâtiment avec un mur rouge (en rouge), des poteaux sur le côté du bâtiment (en vert), et un balcon avec des fenêtres (en bleu).
À gauche, capture d’écran de la vidéo montrant la physionomie des lieux. À droite, capture d’écran de Google Street View où on reconnaît l’entrée du bâtiment avec un mur rouge (en rouge), des poteaux sur le côté du bâtiment (en vert), et un balcon avec des fenêtres (en bleu). © Observateurs

Que s’est-il passé ce jour-là ?

Les images montrent l’expulsion de trois avocats de la gouverneure de Kitui, Charity Ngilu, qui faisait l’objet fin juin 2020 d’une motion de destitution de la part de l’opposition. Elle avait été notamment accusée de conflits d’intérêt et d’abus par plusieurs membres de l’Assemblée du comté de Kitui, motion qui n’avait finalement pas abouti.

Les trois avocats, Martin Oloo, Morris Kimuli et Stanley Kiima, s’étaient rendus à une convocation exigeant que la gouverneure Charity Ngilu se présente en personne pour répondre des accusations contre elle. La présence des trois avocats avait été jugée inappropriée par les auteurs de la motion de destitution qui estimaient qu’elle créait une “perturbation inutile”.

Les tensions entre le Rwanda et la République démocratique du Congo sont souvent l’objet de moqueries prises au premier degré ou de tentatives de désinformation sur les réseaux sociaux comme nous l’expliquions dans la chronique ci-dessous.

Source : Les Observateurs

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page