Fact Checks

Des civils égyptiens sur la route pour aider Gaza contre Israël ? Ces vidéos sont anciennes

Des convois de civils égyptiens traversent-ils actuellement le Sinaï vers la frontière israélienne pour combattre aux côtés des Palestiniens ? C’est ce que prétendent de nombreux posts sur X (ex-Twitter) qui circulent depuis le 12 octobre, vidéos à l’appui. Mais les deux séquences partagées dans la vidéo montrent en réalité des images anciennes.

Gaza : deux vidéos décontextualisées prétendent que des civils égyptiens viennent combattre contre Israël
Gaza : deux vidéos décontextualisées prétendent que des civils égyptiens viennent combattre contre Israël © Les Observateurs
La vérification en bref : 
  • Plusieurs posts sur X, dont certains ont été vus plus de 200 000 fois, prétendent que de nombreux civils égyptiens se dirigent vers la frontière avec Gaza pour combattre Israël. Mais les deux vidéos diffusées sont anciennes.
  • La première vidéo d’un défilé de pick-ups sur une route date de 2021. Elle est issue d’un compte TikTok égyptien, qui a aussi partagé d’autres défilés de pick-ups similaires à celui de la vidéo ces dernières années.
  • La seconde vidéo de voitures dans le désert date de 2022. La rédaction de France 24 a retrouvé une séquence filmée au même moment que la vidéo partagée ces derniers jours sur un compte TikTok égyptien. Ce convoi semble se dérouler lors de courses de chameaux dans le sud du Sinaï.

La vérification en détails : 

Israël menacé par des civils égyptiens ? Depuis le 12 octobre, de nombreux utilisateurs sur X ont partagé, dans des publications en anglais, une vidéo constituée de deux séquences censées montrer des convois de voitures de civils venus d’Egypte dans le Sinaï qui fileraient vers Israël.

Le premier extrait montre un défilé de pickups sur une route située dans une zone désertique. Ces véhicules, présentés comme étant conduits par des Bédouins du Sinaï, roulent à grande vitesse en brandissant des drapeaux aux couleurs de l’Égypte.

Dans la seconde vidéo, un convoi de voitures blanches traverse un désert de sable, filmé depuis une colline.

Tous les posts qui partagent cette vidéo prétendent que ces voitures se dirigent vers « Gaza », « dans la bataille contre Israël ». Certains de ces tweets, pour la plupart partagés par des comptes aux contenus pro-palestiniens, ont été pour certains vus plus de 200 000 fois.

Deux tweets partageant la même vidéo. À gauche, capture d'écran montrant la séquence du défilé de voitures sur la route. À droite, capture d'écran montrant le passage du convoi dans le désert.
Deux tweets partageant la même vidéo. À gauche, capture d’écran montrant la séquence du défilé de voitures sur la route. À droite, capture d’écran montrant le passage du convoi dans le désert. © Les Observateurs

Les pick-ups sur la route : une vidéo de 2021

Mais les deux séquences sont anciennes. La première date de 2021, tandis que la seconde date de 2022.

Grâce à une recherche d’image inversée, il est en effet possible de retrouver une occurrence de la première vidéo sur Youtube, dans une vidéo publiée le 3 août 2021. Contrairement à la séquence partagée ces derniers jours, cette vidéo a gardé l’identifiant d’un compte TikTok d’un internaute égyptien qui l’a publiée.

En parcourant ce compte TikTok public, la rédaction des Observateurs a retrouvé la vidéo originelle, publiée le 1er août 2021.

Cette publication TikTok est en effet identique à la séquence partagée ces derniers jours. On retrouve les mêmes voitures situées sur la route (en vert), le drapeau égyptien brandi par une voiture (en rouge), le même premier plan (en bleu) et une antenne identique en arrière plan (en rose).

À gauche, un tweet affirmant que la vidéo montre un convoi de voitures d'Égyptiens vers Israël. À droite, la vidéo originelle, publiée le 1er août 2021.
À gauche, un tweet affirmant que la vidéo montre un convoi de voitures d’Égyptiens vers Israël. À droite, la vidéo originelle, publiée le 1er août 2021. © Les Observateurs

L’internaute, qui se décrit comme un bédouin d’Égypte dans ses posts, indique dans un hashtag la ville de Marsa Matruh, située sur la côte égyptienne à l’ouest du Caire, et non près de la frontière israélienne.

Contacté par la rédaction des Observateurs pour plus de précisions, l’internaute n’avait pas répondu à nos sollicitations à la publication de cet article.

Les voitures blanches dans le désert : une course de chameaux de 2022

Même chose pour la vidéo de voitures blanches dans le désert. En effectuant une recherche d’images inversée, la rédaction des Observateurs n’a pas retrouvé la séquence exacte, mais a retrouvé des images similaires, prises lors de courses de chameaux dans le désert du Sinaï.

Une recherche par mot-clé en arabe sur TikTok a permis de retrouver la trace de vidéos filmant ce même événement – même décor, mêmes voitures – et publiées le 10 janvier 2022.

L’une d’entre elles montre la même séquence que celle publiée sur X (ex-Twitter), mais sous un angle différent. Il est possible de reconnaître plusieurs éléments identiques entre les deux.

Au-delà du décor, l’ordre dans le défilé des voitures est identique. Le 4×4 noir et blanc (entouré en rouge ci-dessous) est entouré sur les deux vidéos de deux voitures blanches qui se suivent devant lui (en vert) et d’un pick-up au coffre rempli derrière lui (en bleu ciel). On retrouve aussi un autre pick-up sur les deux vidéos (en bleu foncé).

À gauche, les images de la vidéo Twitter. À droite, la vidéo TikTok datant de janvier 2022.
À gauche, les images de la vidéo Twitter. À droite, la vidéo TikTok datant de janvier 2022. © Les Observateurs

La rédaction des Observateurs a aussi retrouvé une autre vidéo de ce moment sous un angle légèrement différent, qui comportait les mêmes éléments, comme la marque de pneus dans le sable au premier plan ou le 4×4 noir et blanc.

L’auteur y décrit une « course de chameaux dans le sud du Sinaï ». C’est le cas aussi d’autres vidéos, qui mentionnent une course de chameaux au Wadi Zalaga, à plus de 200 kilomètres de la frontière avec Gaza, comme on peut le voir sur Google Maps.

On retrouve par ailleurs ces animaux au milieu des voitures à la fin de ces vidéos en arrière-plan.

Wadi Zalaqa est connu pour sa course emblématique de chameaux, racontée notamment par plusieurs articles de presse. Un article dans la presse locale mentionne par ailleurs bien une course de chameaux le 10 janvier 2022.

Cet événement a lieu régulièrement dans la région. D’autres vidéos montrent aussi ce même endroit  à d’autres dates avec les mêmes convois de voitures, comme en septembre 2022 ou en janvier dernier.

Pour l’Égypte, la guerre à sa frontière

Depuis les attaques du Hamas du 7 octobre et la riposte israélienne, l’Égypte est de nouveau confrontée à la guerre à sa frontière du Sinaï qu’elle partage avec Gaza et Israël.

Seul autre pays frontalier de Gaza, l’Égypte, devenue un des principaux médiateurs des conflits à Gaza ces dernières années, tente d’éviter l’escalade.

Le pays redoute notamment un afflux de Palestiniens dans le Sinaï, seule sortie possible pour la population gazaouie. Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a ainsi appelé les habitants de Gaza à « rester sur leur terre » le 12 octobre, malgré les bombardements israéliens.

L’Égypte a par ailleurs refusé d’ouvrir un couloir humanitaire pour les réfugiés de Gaza, malgré les demandes récentes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Une aide humanitaire depuis l’Égypte a toutefois commencé à se mettre en place ces derniers jours.

Mais le 12 octobre au soir , l’armée israélienne a ordonné l’évacuation sous 24 heures d’1,1 million d’habitants du nord de la bande de Gaza vers le sud, alors que le Premier ministre israélien a annoncé vouloir « écraser » le Hamas.

Les attaques des forces israéliennes sur Gaza se sont de leur côté encore intensifiées ces derniers jours. Le 13 octobre au matin, l’armée a annoncé avoir frappé 750 sites à Gaza par des frappes aériennes nocturnes durant la nuit du 12 au 13 octobre.

Assiégée par Israël depuis le 9 octobre, Gaza compte désormais 1200 morts.

Source : Les Observateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page